Combien gagne vraiment un photographe de mariage ?

La question de la rémunération interroge beaucoup car le prix facturé par le photographe de mariage paraît souvent énorme pour le client. L'interrogation est à double titre : « vous arrivez à en vivre ? » ou « ça doit bien gagner photographe de mariage à 1500€ la journée... »

Vous verrez ici l'immense écart entre ce que le photographe de mariage facture à son client et ce qu'il gagne réellement.

Nous allons simuler ici les comptes pour un photographe demandant 1500€ à son client pour la journée de son mariage. Considérons que ce photographe travaille en numérique et retouche lui même ses images, que ses clients viennent à lui uniquement par le réseau, le bouche à oreille (pas de publicité). Enfin, considérons que notre photographe de mariage est auto entrepreneur et qu'il effectue tour à tour, 15, 20 ou 25 mariages par an. Pour être autonome dans ses déplacements il a une voiture.

Quel chiffre d'affaires génère un photographe ?

Faisons un état des lieux : le chiffre d'affaires ! Ça va être vite vu : prix de la prestation x nombre de prestations par an : 1500 x 20 = 30 000€. Pas mal pour bosser que 20 jours dans l'année non ? Le CA du photographe indépendant peut donc être attirant, surtout lorsqu'il est rapproché des nombres de jours de prestations.

Du coup, combien ça fait en net mensuel ?

Là on touche déjà plus le fond du sujet : oui, un photographe de mariage a des coûts importants pour pouvoir pratiquer son activité. Voici 3 exemples de grandes lignes de coûts :

  • du matériel photo
  • une voiture
  • de la taxation sur le chiffre d'affaires

Si vous souhaitez rentrer dans le détails des comptes d'un photographe, je tiens à votre disposition un joli tableau qui résume je crois, l'ensemble des dépenses qu'engendre l'activité.

Le tableau contient :

  • en 1ère et 2e colonne la "référence" et son coût total.
  • en 3e colonne le nombre de mois concernés par ce coût. J'ai compté un amortissement du matériel photo sur 5 ans (60 mois), d'autres lignes comme le sac photo, les disques durs ou l'ordinateur sur une période de 3 ans (36 mois).
  • En 4e colonne la conversion sur une année.
  • En 5e, 6e et 7e colonne, la ventilation de ce coût sur un mariage, sur une base de 15 puis 20 et 25 mariages.

En commençant à 1500€ la prestation, le photographe s'équipe de matériel pro, fiable, performant. On observe donc qu'un photographe se retrouvant à peu près dans ces lignes de coûts, dépense par mariage (sur une base de 20 mariages) 363€ de matériel. Sachant qu'il est taxé à 25% sur son chiffre d'affaires : 1500€ x 25% = 375€, nous avons donc :

prix prestation - taxes sur chiffre d'affaires – amortissement matériel = 1500€ - 375€ - 363€ = 762€ net par mariage. Nous sommes loin des 1500€ facturés. Soit en mensuel : 762€ x 20 mariages / 12 mois = 1270€

Ce qui est intéressant à regarder avec ce calcul, c'est qu'en faisant varier le nombre de prestations de notre photographe de mariage, sa rémunération bouge beaucoup. Un photographe qui a 25 mariages gagne 1715€ par mois. Un photographe qui a 15 mariages gagne 825€ par mois. Réserver 20 mariages à 1500€ semble donc être un minimum pour le photographe professionnel pour gagner 1270€ net/ mois.

Notez Bien : tous ne se reconnaissent pas dans ces lignes de coûts. Admettons que nous faisons sauter les lignes de coûts sur le costume, le pressing et les chaussures, le photographe qui fait 10 mariages par an gagnera 15€ de plus par mois. Ce qui n'est pas une révolution dans son budget.

ça génère quoi en net horaire ?

Pour répondre à cette question, il faut donc chercher à estimer le nombre d'heures passées par mariage. Les grandes lignes de temps passés sont : le jour J / la retouche / le trajet. Il en existe d'autres. L'ensemble est résumé dans ce 2e joli tableau :

Le photographe de mariage ayant 20 mariages/an et facturant 1500€ la prestation (de 8h) gagne donc 15,14€ net de l'heure.

Attention, cette simulation ne prend pas en compte les temps de formations, de shooting d'inspiration, les confections d'albums que certains photographes intègrent à leur prestation...

Il peut être bon de rappeler que lorsque l'indépendant ne travaille pas, il ne gagne pas d'argent : il n'a pas de congés payés.

Article rédigé par Vianney Vandame, photographe. Mis à jour le 6 avril 2020.